Les TED

Les Troubles Envahissants du Développement :

Dans l’état des connaissances publié par la HAS en 2010, les TED sont définis comme un groupe hétérogène de troubles qui se caractérisent tous par des altérations qualitatives des interactions sociales réciproques et des modalités de communication et de langage, ainsi que par un répertoire d’intérêts et d’activités restreint, stéréotypé et répétitif. Ces anomalies qualitatives atteignent de manière envahissante la personne et son fonctionnement, et ce, en toutes situations.

Les TSA:

Selon INSERM : Les troubles du spectre de l’autisme (TSA) résultent d’anomalies du neurodéveloppement. Ils apparaissent précocement au cours de la petite enfance et persistent à l’âge adulte. Ils se manifestent par des altérations dans la capacité à établir des interactions sociales et à communiquer, ainsi que par des anomalies comportementales, en particulier une réticence au changement et une tendance à la répétition de comportements ou de discours. Les personnes concernées semblent souvent isolées dans leur monde intérieur et présentent des réactions sensorielles (auditives, visuelles, cutanées…) particulières. Malgré la diversité des troubles et les capacités d’insertion sociale très variables de ces personnes, l’autisme est reconnu comme un handicap en France depuis 1996. Il nécessite une recherche pluridisciplinaire pour comprendre ses mécanismes et améliorer sa prise en charge.

Les premiers signes se manifestent généralement entre 18 et 36 mois. Un diagnostic précoce permet une meilleure prise en charge et de meilleur résultat.

On recense plus ou moins 700 000 personnes ayant un TSA et 100 000 personnes de moins de 20 ans.

Comprendre la triade autistique :

Triade autistique selon la CIM-10

L’Association « Je TED Aveyron » suit les recommandations de HAS (Haute Autorité de Santé) et s’efforce de les faire respecter par les différentes institutions :

L’HAS recommande une prise en charge précoce ainsi que 20-25h de prise en charge hebdomadaire.

Nous soutenons les approches éducatives , comportementales et développementales et réfutons les approches psychanalytiques ainsi que la psychothérapie institutionnelle.

En sommes , nous ne recommandons pas les interventions n’étant pas recommandées par l’HAS et l’Anesm .

Vous pouvez retrouver les recommandations de l’HAS ici (lien vers la page « liens utiles »)

Les TDA/H :

Selon le site Ameli : Le trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est caractérisé par l’association de trois symptômes dont l’intensité et la manifestation varient selon chaque personne :

– un déficit de l’attention (incapacité à maintenir son attention, à terminer une tâche, oublis fréquents…),

– une hyperactivité motrice (agitation incessante, incapacité à rester en place),

– une impulsivité (difficulté à attendre, tendance à interrompre les activités des autres).

Selon les enfants, l’un ou deux symptômes peuvent prédominer, mais dans près de 20 % des cas, les trois symptômes sont associés.

On ne peut parler de TDAH que si les symptômes :

– surviennent au cours de l’enfance, avant l’âge de 12 ans

– présentent un caractère persistant (plus de 6 mois)

– retentissent sur les apprentissages scolaires, les relations sociales et la qualité de vie et

constituent un véritable handicap pour l’enfant.

L’HAS chiffre à 3.5 à 5.6 % des enfants scolarisés souffriraient de TDAH en France.

Vous pouvez retrouver les recommandations de l’HAS ici (lien vers la page « liens utiles »)

Les DYS :

Selon la Fédération Française des DYS : On regroupe sous “troubles Dys” les troubles cognitifs spécifiques et les troubles des apprentissages qu’ils induisent.

Les troubles cognitifs spécifiques apparaissent au cours du développement de l’enfant, avant ou lors des premiers apprentissages, et persistent à l’âge adulte. Ils ont des répercussions sur la vie scolaire, professionnelle et sociale, et peuvent provoquer un déséquilibre psycho-affectif. Leur repérage, leur dépistage et leur diagnostic sont déterminants.

Certains de ces troubles affectent les apprentissages précoces : langage, geste…

D’autres affectent plus spécifiquement les apprentissages scolaires comme le langage écrit, le calcul. Ils sont le plus souvent appelés troubles spécifiques des apprentissages.

Ces troubles sont innés, mais certains enfants victimes d’un traumatisme crânien ou opérés et soignés pour une tumeur cérébrale peuvent également présenter des troubles cognitifs spécifiques gênant la poursuite de leurs apprentissages.

On regroupe ces troubles en 6 catégories :

  • Les troubles spécifiques de l’acquisition du langage écrit, communément appelés dyslexie et dysorthographie.
  • Les troubles spécifiques du développement du langage oral, communément appelés dysphasie.
  • Les troubles spécifiques du développement moteur et/ou des fonctions visuo-spatiales, communément appelé dyspraxie.
  • Les troubles spécifiques du développement des processus attentionnels et/ou des fonctions exécutives, communément appelés troubles d’attention avec ou sans hyperactivité.
  • Les troubles spécifiques du développement des processus mnésiques.
  • Les troubles spécifiques des activités numériques, communément appelés dyscalculie.

Les chiffres varient normalement selon les études, selon les pays et selon les époques. Selon la nature des troubles que l’on inclut dans l’étude, selon le degré de sévérité pris en compte, les chiffre varient de 1 à 10%.

En France on parle de 6 à 8% de troubles dys. On peut dire que 4 à 5 % des élèves d’une classe d’âge sont dyslexiques, 3% sont dyspraxiques, et 2% sont dysphasiques.

Aucune étude fiable n’a donné un chiffre des troubles DYS en France.

Vous pouvez retrouver les recommandations de l’HAS ici (lien vers la page « liens utiles »)

Notre groupe d’habiletés sociales :

Le groupe d’habiletés sociales a pour objectif de développer les compétences sociales , d’apprendre les codes sociaux , entrer en communication avec l’autre …

Nous vous proposons deux groupes d’habiletés sociales , d’une durée de 1h30 , le samedi matin en semaine impaire.

(Mettre le calendrier , il faut qu’on le définisse avec nos éduc)

Les cours d’habiletés sociales sont à charge de la famille (45euros). Pour pouvoir en bénéficier il faut être adhérant de l’association.

Ils sont dispensés par deux éducateurs formés.

Pour toutes informations supplémentaires n’hésitez pas à nous contacter ici.

Restez informé

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus.

Fermer le menu